in

Erika Labrie, la femme qui a épousé la Tour Eiffel dit maintenant être attirée par une clôture et vouloir apprendre à la connaître (Vidéo)

Erika LaBrie, 50 ans, une Américaine défenseure de la sexualité des objets, elle a récemment été vue dans une vidéo à cheval sur une clôture rouge alors qu’elle expliquait comment elle était « physiquement attirée » par la clôture. Le clip fait partie d’un documentaire de TLC sur l’objectophilie.

Erika LaBrie, une américaine de 50 ans, connue pour ses aventures sentimentales avec des objets a récemment été vue dans une vidéo d’un reportage de la chaine TLC qui a fait le buzz sur l’application Tik Tok.

Dans cet extrait elle explique :

Je ne m’attendais pas du tout à trouver une clôture comme celle-ci ici. Elle (la clôture) est parfaite, je veux dire que c’est la forme que j’aime tant. Ces angles ? Fabuleux !

Les clôtures sont des objets tellement tentant pour moi parce qu’elles sont si parfaites dans leur géométrie. Je suis définitivement attirée physiquement par cette clôture et j’aimerais mieux la connaître.

ajoute-t-elle

Leur connexion n’est pas simplement physique car la femme semble même parler et se confier à la clôture, allant jusqu’à l’appeler « ma douce ».

Erika LaBrie avait déjà attiré l’attention du monde entier en 2007 après avoir « épousé » la Tour Eiffel dans ce qui a été décrit comme une cérémonie d’engagement qui a eu lieu en Paris. Suite à ça elle avait désiré changer de nom pour s’appeler Erika Eiffel.

Elle n’est pas un cas isolé, de nombreux autres récits de personnes attirées romantiquement ou sexuellement elles aussi par des objets inanimés ont été révélés.

Par exemple Sarah Rodo, originaire d’Allemagne, s’est déjà confiée sur sa relation avec un avion, un modèle de Boeing 737 qu’elle appelle affectueusement Dicki. Plus récemment, l’histoire d’un homme qui a une relation sexuelle avec sa voiture, est devenu viral après qu’une vieille vidéo du documentaire, My Strange Addiction, ait refait surface en ligne.

Bien loin de nous l’envie de moqueries, cet article est surtout là pour démontrer toute la complexité de l’esprit humain et la multitude de comportements qui existent, pour les amateurs de psychologie c’est plutôt fascinant à observer.

L’objectophilie ou objetsexualité est l’orientation sexuelle ou sentimentale d’une personne envers un ou plusieurs objets inanimés. Environ la moitié des personnes objectophiles présentent des troubles du spectre de l’autisme.

Note : Le but de ce site web est avant tout de propager de belles choses, de faire découvrir des histoires, des nouvelles, des artistes, des informations etc. sans prendre partie tout en nourrissant notre savoir et notre curiosité. Nous ne sommes ni journalistes, ni scientifiques, ni historiens et n’avons pas prétentions de détenir quelconque vérité, si erreur il y a dans quelconque article alors nous nous en excusons par avance. Nous espérons que vous aurez apprécié la lecture de cet article et qu’il vous aura peut-être inspiré positivement d’une manière ou d’une autre.

Source

“Under”, le plus grand restaurant sous-marin du monde pour manger et observer l’océan (Vidéo)

Il pourrait y avoir 4 quintillions de vaisseaux spatiaux extraterrestres dans notre système solaire