in , ,

Quels types d’aliments aurons-nous tendance à manger en 2050 ?

En 2050 nous devrions atteindre une population mondiale de plus de 9 milliards d’habitants. Des organisations comme l’Institut mondial de recherche ont fait un excellent travail pour identifier que nous pouvons nourrir autant de personnes tout en utilisant la même quantité de terres et en réduisant les émissions. C’est une tâche gigantesque, évidemment, mais les études environnementales s’accordent sur l’importance de :

  • Réduire notre gaspillage alimentaire extravagant
  • Apporter les meilleures pratiques aux fermes qui existent déjà
  • Atténuer la compétence en matière de production de biocarburants
  • Stabiliser les taux de fécondité au niveau de remplacement dans tous les coins du monde
  • Améliorer la productivité de l’aquaculture

Des missions dignes et cruciales. Cependant, l’un des plus importants, et peut-être le plus pertinent pour tout consommateur qui prévoit de vivre jusqu’au milieu de ce siècle, sera de modifier notre alimentation. La planète à elle seule ne peut plus soutenir un système dans lequel des milliards d’entre nous s’obstinent à manger de la viande quatre ou cinq fois par semaine.

« Le bœuf, est la viande de ruminant la plus consommée, elle nécessite de nombreuses ressources pour produire, soit 20 fois plus de terres et émet 20 fois plus de gaz à effet de serre par gramme de protéines comestibles que les légumes ordinaires, comme les haricots, les pois et les lentilles. “

Un rapport massif de la revue National Geographic fait écho à ce sentiment:

« L’expansion de la prospérité dans toutes les régions du monde, en particulier en Chine et en Inde, a stimulé la demande de viande et de produits laitiers, augmentant la pression pour cultiver plus de maïs et de soja pour nourrir plus de gens. bovins, porcs et poulets ».

Autrement dit, non seulement il y aura plus de bouches à nourrir dans 25 ans, mais il y aura plus de bouches qui chercheront à manger comme les Américains (et une douzaine d’autres pays occidentaux) ont mangé pendant des années, avec une dépendance excessive aux sources animales.

Un graphique récent de Freethink met en évidence certains des aliments qui pourraient très probablement entrer dans nos cuisines d’ici 2050. Il s’agit notamment d’ingrédients tels que la viande cultivée en cellules, fabriquée à partir de l’extraction d’une culture de cellulose d’un seul animal, qu’elle convertit en tissu à l’aide d’un bioréacteur. Le processus permet une expérimentation fascinante; une start-up appelée Primeval Foods peut désormais proposer des hamburgers au lion et des tacos au tigre…

Il y a aussi d’autre solutions comme les champignons, les algues, les insectes et même les méduses. Il existe 20 espèces de méduses comestibles différentes et, comme le souligne Freethink :

« c’est faible en gras, riche en protéines et en minéraux… et ils contiennent bon nombre des mêmes avantages pour la santé que les autres poissons.

Seulement, ils ne sont pas en danger d’extinction et, en fait, prospèrent même à une vitesse folle dans des eaux plus chaudes.

Il est possible que la consommation de méduses n’attire pas la moyenne des consommateurs dans le monde et pourtant il y a déjà un bon nombre de produits animaux « dégoûtants » que nous consommons, ce qui nuit également à l’environnement. La prochaine fois que quelqu’un rejettera votre hamburger aux champignons ou vous taquinera pour leur avoir servit des insectes, dites-lui d’aller voir sur Google, la vérité qui se cache derrière l’horreur et la compostion des hot-dogs, steaks hachés, jambons, pizzas, tacos et autres produits alimentaires du même genre. Peu importe à quel point les repas du futur peuvent sembler fous et à ce jour presque impossible à concevoir, l’option la plus folle de toutes serait de garder nos régimes alimentaires exactement identiques à ceux d’aujourd’hui…

Note : Le but de ce site web est avant tout de propager de belles choses, de bonnes énergies, de faire découvrir des histoires, des nouvelles, des artistes, des informations etc. qui apportent du savoir et nourrissent notre esprit. Nous nous adressons particulièrement à toutes celles et ceux à l’esprit ouvert qui désirent apprendre et élever leur conscience en même temps et espérons que la lecture de cet article vous aura inspiré.

Vidéo : Un groupe d’abeilles se venge d’un frelon pour avoir mangé l’une d’entre elles

Le français nommé « extraterrestre noir » s’est fait enlever des doigts dans sa quête de modification corporelle