in , ,

Univers 25, l’une des expériences les plus terrifiantes de l’histoire des sciences a démontré la chute de notre société

Il y a un demi-siècle, une expérience sur les rats prédisait l’effondrement de la civilisation humaine !

C’était l’expérience “Univers 25”, très certainement l’une des expériences les plus terrifiantes de l’histoire des sciences, qui, à travers le comportement d’une colonie de rats, était une tentative des scientifiques de l’époque d’expliquer les sociétés humaines.

L’idée de “Univers 25” autrement connu sous le nom de “Cloaque Comportemental” est venue du scientifique américain John Calhoun, qui a créé un “monde idéal” dans lequel des centaines de souris vivraient et se reproduiraient. Plus précisément, Calhoun a construit le soi-disant “Paradis des souris”, un espace spécialement conçu où les rongeurs avaient une abondance de nourriture et d’eau, ainsi qu’un grand espace de vie, une sorte de paradis quoi… Au début, il a placé quatre paires de souris qui, en peu de temps, tout naturellement ont commencé à se reproduire, ce qui a entraîné une croissance rapide de leur population.

Cependant, après 315 jours, leur reproduction a commencé à diminuer de manière significative. Lorsque le nombre de rongeurs a atteint 600, une hiérarchie s’est formée entre eux et alors les soi-disant « misérables » sont apparus. Les plus gros rongeurs ont commencé à attaquer le groupe, avec pour résultat que de nombreux mâles ont commencé à “s’effondrer” psychologiquement. En conséquence, les femelles ne se sont pas protégées et sont à leur tour devenues agressives envers leurs petits.

Au fil du temps, les femelles ont montré un comportement de plus en plus agressif, des éléments d’isolement et un manque d’humeur reproductrice. Il y avait un faible taux de natalité et, en même temps, une augmentation de la mortalité chez les jeunes rongeurs. Puis, une nouvelle classe de rongeurs mâles est apparue, les soi-disant « belles souris ». Ils refusaient de s’accoupler avec les femelles ou de « se battre » pour leur espace.

Ils ne se souciaient que de la nourriture et du sommeil. À un moment donné, les « beaux mâles » et les « femelles isolées » constituaient la majorité de la population. Au fil du temps, la mortalité juvénile a atteint 100 % et la reproduction a atteint zéro. Parmi les souris menacées, le cannibalisme a augmenté, malgré le fait qu’il y avait beaucoup de nourriture.

Deux ans après le début de l’expérience, le dernier bébé de la colonie est né. En 1973, il avait tué la dernière souris de l’Univers 25. John Calhoun a répété la même expérience 25 fois de plus, et à chaque fois le résultat était le même. L’autodestruction de la société de souris. Ce travail scientifique a été utilisé comme modèle pour interpréter l’effondrement social, et cette recherche sert de point focal pour l’étude de la sociologie humaine.

Bien entendu ces expériences sont douloureuses à observer et à imaginer, la science n’a jamais épargné nos amis les bêtes, cependant cela nous permet souvent de réaliser et conscientiser certaines choses de manière plus ou moins brutale et forcée, alors si cela peut nous servir d’électrochoc et d’exemple à ne pas reproduire pour l’humanité ce serait une bonne chose de faite.

Note : Le but de ce site web est avant tout de propager de belles choses, de bonnes énergies, de faire découvrir des histoires, des nouvelles, des artistes, des informations etc. qui apportent du savoir et nourrissent notre esprit. Nous nous adressons particulièrement à toutes celles et ceux à l’esprit ouvert qui désirent apprendre et élever leur conscience en même temps et espérons que la lecture de cet article vous aura inspiré.

Source

L’irukandji, l’un des animaux marins les plus terrifiants

Que se cache-t-il donc vraiment derrière ce papier bulle ?